L’Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH) vit un début d’année 2019 hors du commun, entre l’enthousiasme que suscite la croissance rapide du chiffre d’affaires des prestations rassemblées au sein de sa division commerciale IFTH Service, et la surprise de voir le soutien de l’Etat à ses actions d’intérêt collectif (L’Institut-IFTH) décroître au moment  même où les besoins d’innovation des entreprises ressortissantes de la filière Mode-Textile-Habillement se multiplient.

Depuis sa création en 2000, le Centre Technique Industriel IFTH participe à la normalisation, assure le lien nécessaire entre la recherche scientifique appliquée et les industriels (transfert), promeut le progrès des technologies et des techniques, soutien l’amélioration de la compétitivité, garantie la qualité des produits et des process, et met au service des entreprises des ressources et des compétences contribuant à leur performance économique.

IFTH Service a clôturé 2018 avec un résultat positif pour la deuxième année consécutive. Cette bonne tendance, fruit de la réorganisation engagée, se confirme au premier trimestre 2019 avec une croissance de 20 %, en particulier sur son cœur de métier, le transfert technologique.

Dans le même temps, concernant le programme d’actions collectives de recherche et développement, L’Institut IFTH doit s’adapter en 2019 à une nouvelle baisse de la dotation budgétaire attribuée par l’Etat (DBE). Après trois années de soutien constant, qui ont permis la réorganisation, IFTH doit cette année faire face à un nouveau challenge.

Le choix imposé au Conseil d’Administration d’IFTH est donc complexe :

  • Soit réduire le programme des actions collectives, et risquer d’appauvrir les capacités d’innovation et de différenciation des entreprises françaises, soumises à forte en concurrence sur un marché économique mondial lui-même sous contrainte
  • Soit trouver de nouveaux contributeurs pour assurer le financement de ces actions collectives, et soutenir la dynamique Mode Textile Habillement française

Si rien n’est insurmontable pour un CTI résilient, le choix est fondamentalement stratégique pour l’avenir d’IFTH qui, depuis quelques années, a dû et su gérer sa décroissance mais qui doit s’adapter à un nouveau phénomène encourageant, à savoir le retour à la croissance de l’activité Mode-Textile-Habillement en France et en Europe.

Sous la pression convergente des consommateurs, de la révolution technologique et de la nécessaire modernisation industrielle, les chefs d’entreprises reprennent le chemin d’IFTH à la recherche d’informations, de formations et de solutions que l’action collective permet de rendre plus facilement accessible.

Avec 650 entreprises Mode-Textile-Habillement clientes en 2018, IFTH est en route vers son objectif de 1 000 ressortissants annuels. À cet effet, IFTH a en particulier entrepris de transformer ses plateaux techniques et d’adapter son portefeuille de savoir-faire afin d’accélérer la diffusion des technologies de l’industrie du futur. Afin de ne pas entraver cette dynamique, le Conseil d’Administration de l’Institut IFTH fait donc le choix de rechercher de nouveaux contributeurs pour financer son programme d’actions collectives.

En cette période de croissance du Made In France, de prise de conscience environnementale, de valorisation de l’industrie Mode-Textile-Habillement sur la scène internationale, de déploiement de l’industrie 4.0, entre autres, aucun doute que nul ne comprendrait qu’IFTH soit contraint à réduire sa capacité à accompagner les entreprises Mode-Textile-Habillement.

Pour exemple, L’Institut-IFTH est d’ores et déjà engagé pour l’avenir, pour faire face aux difficultés clairement exprimées par les industriels à sauvegarder et transférer les savoirs et savoir-faire, ou bien encore à l’enjeu crucial qui porte sur la future capacité à recycler les matières textiles sur le territoire, deux points qui font tous deux l’objet d’axes de travail à part entière dans le Contrat national de Filière Mode & Luxe signé début 2019.

L’Institut-IFTH souhaite donc ouvrir à de nouveaux financements ses actions collectives et ouvre le débat avec les organisations professionnelles, au premier rang desquelles l’Union Française des Industries de la Mode et de l’Habillement (UFIMH) et l’Union des Industries Textiles (UIT). Le financement collectif du programme des actions collectives est la seule limite à cette dynamique. L’équipe d’IFTH a déjà relevé bien d’autres défis et relèvera celui-ci pour célébrer en 2020 son 20ième anniversaire.

Photo: Jacques-Hervé Lévy, Directeur Général IFTH

Communiqué IFTH -12/04/19

Contact presse: communication@ifth.org

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer